dimanche 20 avril 2014

Cookies au matcha et au chocolat de Jumien


Pour Pâques, j'avais prévu de proposer une recette de brioche. Mais il se trouve que je la trouvait pas assez réussie à mon goût alors j'ai sorti mon petit trésor de douceur au matcha un peu plus tôt que prévu. Cette recette ne vient pas de moi, elle m'a été donnée par un de mes lecteurs. En voyant sa photo sur Instagram, je n'avais qu'une envie, faire passer ma main à travers l'écran pour goûter un de ces cookies.

Jumien fait partie de mes amitiés virtuelles. Je ne sais pas grand chose de lui. Il est un inconditionnel du thé, à mon avis il cuisine vraiment très bien et ce qui est sûr, c'est que c'est un gourmet (un peu gourmand aussi). Je crois qu'il a un chat aussi et parfois il lit des livres que je serais bien en peine de déchiffrer. Je ne sais pas si il doit les lire pour son travail ou si c'est par plaisir, je n'ai pas osé demander. En revanche pour la recette des cookies au matcha, je me suis lancée et j'ai reçu un jour un mail avec la marche à suivre.

Je crois qu'il était un peu inquiet, se demandant si j'allais apprécier sa recette. Je le lui ai déjà dit, je l'ai adorée et c'est pour cela que je la partage avec vous aujourd'hui. Ce que j'aime dans un cookie, c'est cette texture fondante et friable à la fois. J'aime aussi qu'il reste bien ramassé, un peu épais et ceux-là sont juste parfaits. J'ai beaucoup apprécié le mélange du sucre roux et du sucre blanc : le premier donne son côté un peu croquant lorsque le second se fond complètement dans la pâte.

J'ai choisi de faire la version au chocolat blanc mais vous pouvez tout à fait utiliser du chocolat noir. J'ajoute deux pincées de fleur de sel à la pâte, je trouve que cela donne une longueur en bouche supplémentaire. Pour la conservation de ces cookies, je vous conseille une boîte en fer ou hermétique. Jusqu'à maintenant, je n'en ai jamais vraiment eu besoin. Ces cookies au matcha à la saveur douce, au goût de beurre frais disparaissent en un clin d'oeil... Merci Jumien !


Cookies au matcha et au chocolat
Pour 15 pièces environ

85 g de beurre très mou
75 g de sucre roux en poudre
75 g de sucre blanc en poudre
1 cuillère à soupe de thé matcha
1 jaune d'oeuf
135 g de farine
1 pincée de bicarbonate
1 pincée de sel + 2 pincées de fleur de sel
75 g de chocolat blanc ou noir

Préparation
Dans un saladier, mélanger le beurre et les deux sucres jusqu'à obtenir un mélange crémeux. Ajouter le jaune d'oeuf et mélanger. Dans un autre saladier, mélanger la farine avec le bicarbonate, les pincées de sel et le matcha. Verser le contenu du saladier contenant la farine sur la préparation beurre-sucre-oeuf. Mélanger quelques instants. Concasser le chocolat en morceaux de différentes tailles et les incorporer dans la pâte en mélangeant. Laisser refroidir la pâte pendant 15 minutes au réfrigérateur.

Cuisson
Préchauffer le four à 180°C. Former des boules de pâte de 2 cm de diamètre environ, les écraser très légèrement. Disposer le boules de pâtes sur une plaque allant au four recouverte d'un papier cuisson. Enfourner pour 8 minutes (pas plus si vous souhaitez conserver leur belle couleur verte et obtenir un coeur moelleux). Attendre 10 minutes avant de disposer les cookies sur une grille. Laisser refroidir et servir avec un thé.

lundi 14 avril 2014

Verrines de Boursin cuisine®, courgettes et jambon cru


Pâques, c'est souvent le moment où on a envie de saveurs fraîches, de petites choses qui vont changer le quotidien. Pâques, c'est aussi la fête et un bon prétexte pour commencer le repas par un apéritif. Comme je me réserve pour le chocolat (comment ça ce n'est que pour les enfants ? ;-)), j'ai préparé des verrines légères à base de Boursin cuisine®, de courgettes et de jambon cru. En 10 minutes top chrono, elles sont prêtes. Petits et grands ont déjà testé, et ils ont adoré !

Avec la Bel Team, nous vous avons préparé tout un dossier sur le thème de Pâques. Au menu de cette chasse gourmande au fromage : des salades, des verrines, des préparations aux oeufs... Retrouvez toutes nos recettes sur le site Nos BEL Idées ! Belle semaine à tous !

jeudi 10 avril 2014

Salade de rhubarbe et fraises infusées à la verveine et à la vanille


La première rhubarbe. Elle était si belle dans son cageot sur l'étal du primeur, d'un joli rose un peu soutenu. J'ai craqué. A côté, il y avait des fraises gariguettes et quelques framboises. J'ai craqué aussi.

Rentrée à la maison, je me suis rappelée d'une recette où la rhubarbe était pochée dans un sirop à la verveine. J'avais très envie d'essayer. La recette était dans un ancien numéro d'Elle à table, je l'ai retrouvée. J'étais prête.

La verveine, malgré ce que l'on pourrait croire, n'est pas réservé à l'usage unique de la tisane (que j'adore au passage). Avec son petit côté citronné elle twiste les salades de fruits avec délicatesse ; elle est intéressante en papillote avec du poisson blanc ; et même de la volaille. Pour le sirop, n'oubliez pas d'y inclure de la vanille, vous allez adorer son côté un peu suave qui répond très bien à l'acidité des fruits.

J'ai beaucoup aimé cette recette très fraîche. Pour une version un peu plus gourmande, je vous suggère d'ajouter un peu de yaourt grec ou de mascarpone détendu avec du yaourt. Dans l'assiette c'est presque l'été et assurément le bonheur.

Salade de rhubarbe et fraises infusées à la verveine et à la vanille
Pour 6 personnes

250 g de fraises
250 g rhubarbe
125 g de framboises
60 g de sucre roux
20 cl d'eau
1 gousse de vanille
10 feuilles de verveine citronnelle fraîches ou sèches

Préparation et cuisson
Laver la rhubarbe, la couper en tronçons en retirant les fils. Disposer les fraises et les framboises dans un saladier. Faire chauffer le sucre avec l'eau, ajouter la gousse de vanille coupée en deux et raclée et les feuilles de verveine. Faire pocher la rhubarbe pendant 5 minutes. Laisser tiédir et verser le contenu de la casserole sur les fraises et les framboises. Lorsque la salade est froide, la placer au réfrigérateur jusqu'au service.

vendredi 28 mars 2014

Le meilleur goûter du monde



Ces derniers jours la pluie a dégringolé du ciel sans trop de répit. Les températures de printemps ont fortement chuté et le goûter a repris des allures hivernales. Dans mes souvenirs d'enfance, il y avait du pain frais où le beurre vient légèrement s'écraser sur la mie et du chocolat (en barre ou en poudre). Pour les temps bien frisquets, j'y ajoute un chocolat chaud bien épais qui vous cale douillettement dans le canapé. Et ce goûter là, c'est probablement le meilleur du monde.

En fonction de vos goûts, n'hésitez pas à varier le dosage de chocolat tant pour la texture que pour le goût. Certains préféreront utiliser un chocolat un peu corsé et d'autres plus rond. Pour le chocolat à boire, je préfère un dosage rond et mélange parfois du chocolat noir à 70% avec une petite proportion de chocolat au lait. Sinon, je prends du 61% qui offre une saveur très équilibrée. Pour les tartines, je suis fan du 70% mais souvent les enfants apprécient des saveurs plus lactées. Le chocolat, c'est comme on aime !


Chocolat chaud et tartines au chocolat
Pour 4 personnes

Pour le chocolat chaud
120 g de chocolat
40 cl de lait

Pour les tartines au chocolat
4 grandes tranches de pain
du beurre
du chocolat noir

Préparation du chocolat chaud
Casser le chocolat en morceaux à la main ou au couteau et le disposer dans un saladier. Porter le lait à ébullition et le verser sur le chocolat. Remuer à l'aide d'un fouet. Reverser le chocolat dans la casserole et poursuivre la cuisson pendant 1 à 2 minutes. Servir de suite.

Préparation des tartines au chocolat
Râper le chocolat. Beurrer les tranches de pain et parsemer le chocolat râpé dessus. Servir de suite.